«L’Union», média d’État et de service public 

Le projet éditorial
Le projet éditorial du journal «L’Union» est défini à travers trois instruments fondamentaux : la ligne éditoriale, le concept ou formule éditoriale et la charte éditoriale.

La ligne éditoriale
Le journal «L’Union» se veut un quotidien d’informations générales, à couverture nationale, qui   relate tous les faits et événements nationaux, à caractère politique, économique, culturel et social en reproduisant les conditions de vie des citoyens, des villes, des communautés, des collectivités du pays. Qui relate tous les faits et événements, sur le plan international, ayant une quelconque relation, ou mieux une  proximité certaine, avec la réalité haïtienne.

Il se donne aussi pour mission de garantir la responsabilité professionnelle, le respect de la déontologie, une grande transparence, une grande crédibilité dans la diffusion de l’information nationale, politique et officielle, en vue de créer une base d’expériences communes, lui permettant, entre autres, de remplir sa fonction psychosociale d’agent de transformation, d’intégration, dans cette perspective de maintenir ou de forger le consensus social, la cohésion sociale ou nationale. Le service public, ainsi conçu, promeut l’accessibilité de la publication à tous et à toutes et se dédie à la propagation de la pensée et de l’unité nationales, au maintien et à la valorisation de l’identité nationale et de la souveraineté culturelle.  

Le journal «L’Union», en tant que media d’Etat et de service public, accorde surtout la priorité aux faits économiques, culturels, sociaux, historiques susceptibles de capter les intérêts de l’ensemble des citoyens, de l’intérieur comme de l’extérieur ; d’impulser le développement économique national par la publication d’informations et de données y relatives ; de vendre tous les potentiels touristiques et richesses culturelles du pays, patrimoine matériel et immatériel ; de promouvoir les valeurs culturelles, sociales et morales de la nation haïtienne ; de propager, pour se les approprier, toutes les valeurs et idées démocratiques tendant à la construction de l’État de droit ; de susciter, chez les jeunes et moins jeunes, le goût de la participation citoyenne à la vie politique ou publique ; de créer un espace de débat ouvert, libre et démocratique sur tous les sujets d’intérêt public ou national ; de rendre disponible, à tous et à toutes, les informations de sources officielles diverses.

Ainsi, le journal «L’Union» tend à privilégier, dans le travail de collecte et de traitement de la salle de rédaction, les textes d’informations générales, institutionnelles et/ou officielles par rapport aux articles d’opinion ou de commentaires, même signés. Ceux-ci trouvent, toutefois, une large place dans une rubrique spéciale consacrée à «l’expression libre» et ouverte aux idées et pensées de chroniqueurs, analystes politiques, experts, critiques, journalistes externes, universitaires, scientifiques, observateurs avisés, libres penseurs…

Facebook Comments