De «Haïti libérée» à «Le Progressiste Haïtien»

Le quotidien d’Etat «Haïti Libérée» a duré le temps de l’organisation des premières compétitions électorales de l’après-Duvalier qui ont abouti à l’installation d’un président élu constitutionnellement et démocratiquement en la personne du professeur Leslie F. Manigat. L’administration Manigat/Célestin, en moins de quatre mois au pouvoir, a relancé, dans un temps record, soit le X… la publication du journal d’Etat rebaptisé : «Le Progressiste Haïtien» dont M. Roger Saint-Victor a été le seul et unique directeur général.

Le temps de fonctionnement, relativement court, du quotidien d’Etat «Le Progressiste Haïtien», sous cette nouvelle administration du pays, n’a pas permis de mesurer sa réelle trajectoire à travers une quelconque orientation éditoriale.

Facebook Comments